2013

 

..... en construction

 

Fronton. Six nouveaux intronisés pour la Saint-Vincent

 

Une douzaine de confréries sont venues rejoindre hier la commanderie des maîtres vignerons du Frontonnais

pour fêter la Saint Vincent, patron des vignerons
Messe, vin d'honneur, repas et cérémonie
Le défilé des confréries partait devant la mairie de Fronton et se dirigeait vers l'église pour assister à la grand' messe.
A l'espace Gérard Philipe, la population était invitée à un vin d'honneur offert par la mairie et les vignerons.

Après le repas, avait lieu le chapitre d'intronisation des nouveaux membres, suivi d'un après-midi dansant, dans une ambiance forcément très chaleureuse.
Voici les intronisés de la Saint-Vincent : Denis Courillon-Havy contrôleur satellite, Jean-Marc Janin artisan, Edmond Aussel maire de Saint-Rustice, Stéphane Cot, responsable réseau EDF/GDF de la région Midi-Pyrénées, Francine Duval a travaillé dans l'imprimerie, la publicité, les relations artistiques, ainsi que Patrice Vuillemin membre des «Ripailleurs Toulousains


 


Le Grand Maître Maurice Rougevin Baville et toute la commanderie vous remercient

d'être venus aussi nombreux nous honorer de votre présence ..

15 confréries y participaient.

Grace à vous nous avons eu une très belle prestation

l'Académie des Dames du Floc de Gascogne
- les Ripailleurs Toulousains
- la Carotte de Blagnac
- les Tastos Mounjetos du Commingeset "de Mont Royal"
- la Tarte aux Fraises de Lapeyrouse-Fossat
- l'Escargot Ariégeois
- l'Ail Rose de Lautrec
- Génération Géminian de Cucxac d'Aude
- les Tasto Fabos du Lauragais
- les Maseliers de Lacaune
- la Poule Farcie
- la Saucisse Gourmande et Joviale de Grenade
- les Compagnons de la Bréjaude et du Boeuf Limousin ( Saint-Junien dans
le 87)
- l'Ordre des Vignerons des Bordeaux et Bordeaux Supérieurs

 

Philippe HEUZARD

Commanderie des maitres Vignerons du Frontonnais
maison des vins - B.P. 15 - 31620 FRONTON

§
Philippe HEUZARD- relation avec les confréries -

philkippe.heuzard@wanadoo.fr


55 rue Gauguin 81100 CASTRES

pot: 06 08 36 32 24


 

.....

;;;;;;;;

 

......

 

 

......

 

... .

 


La Commanderie a un rôle de vitrine du fronton.

A ce titre, elle est présente à de nombreuses manifestations, locales ou régionales, où sa présence permet de faire connaître et rayonner les vins de fronton, notamment à Saveurs et Senteurs du Frontonnais (le week-end suivant le 15 août) et au Grand Fenetra de Toulouse, fin juin de chaque année. Son grand chapitre, pour fêter la "Saint Vincent", se tient depuis 2007 à Fronton fin janvier ou début février, avec grand'messe, défilé de confréries amies, apéritif ouvert à tous, puis un repas suivi d’une intronisation dans une salle de la région.

 

La négrette, l'exclusivité de Fronton

Génétique : reliée depuis longtemps par les ampélographes à la grande famille des « Cotoïdes », emblématique du Sud-Ouest. On a longtemps supposé que le côt était en quelque sorte le « patriarche » de cette famille, mais on a récemment montré (J.M.Boursiquot et al., 2008) que ce dernier était lui-même issu d’un croisement entre le prunelard N et la magdeleine noire des Charentes. À ce jour, on considère donc que l’ancêtre fondateur de cette famille est le prunelard.

D’autres cépages de la région s’y rattachent : la mérille, le valdiguié, le tannat… La génétique n’a pas encore pu établir la parenté exacte de la Négrette, car quelques « chainons manquants » ne figurent pas en collection, mais les valeurs des différents marqueurs génétiques permettent avec une bonne probabilité de rattacher effectivement la Négrette à cette grande famille.

Dans l’ampélographie de Viala et Vermorel (1902-1910), la Négrette est signalée dans le vignoble de Gaillac « depuis un temps immémorial », avant de s’étendre le long de la vallée du Tarn en Haute Garonne et en Tarn et Garonne. Au début du XVIe siècle, il est fait mention à Gaillac de « vins noirs » (par opposition aux clarets), composés de prunelard et de « négremal » (négrette). Puis, régulièrement, le « négret de Gaillac » est cité dans la littérature comme étant de la négrette. Il en a effectivement été retrouvé, ce qui a permis de le confirmer.

Une légende voudrait que la négrette ait été rapportée de Chypre par les Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, qui avaient établi une commanderie à Fronton à partir du XIIe siècle. Ce cépage aurait été nommé Mavro à Chypre (« noir » en Grec), ce qui aurait dérivé en « Négrette » au cours des siècles. Cet ordre avait certes son siège à Chypre, où il existe un cépage Mavro encore de nos jours.

Côté voyages, la négrette est passée vers les Charentes et l’île de Ré, et jusqu’en Vendée, où elle a pris le nom de « petit noir », « ragoûtant » ou « dégouttant » (probablement avec deux t, dans le sens de « juteux, qui coule »). On la retrouve aussi parfois dans l’Aveyron. Enfin, en Californie, où elle avait été dénommée « pinot saint georges » (nom interdit aujourd’hui), on en trouve une centaine d’hectares.

Côté diversité, le cépage est très riche. Il existe des types à feuilles très découpées, et d’autres à feuilles entières, et de très nombreuses variations (génétiquement stables) concernant la taille et la forme des grappes. Au conservatoire, où sont regroupées 190 origines, cette diversité est très marquante, et une parcelle d’étude de certaines origines repérées dans le conservatoire a été implantée. Son objectif à moyen terme est la multiplication de types différents de ceux qui sont aujourd’hui disponibles, si ceux-ci s’avèrent intéressants pour la viticulture (ce qu’il nous faut vérifier).

Voila, en conclusion, cépage probablement très ancien, certainement d’origine régionale, présentant une grande diversité intravariétale, peu diffusé aujourd’hui hors Fronton.

La Négrette, l’exclusivité mondiale

ngretteAlors que dans le monde entier, on s’obstine à planter les mêmes cépages au risque d’une uniformisation du goût, dans le sud-ouest, non loin de Toulouse, subsiste une ilot de résistance : Fronton.

Le vignoble de Fronton se distingue par sa forte proportion de négrette, cépage qui développe une fascinante intensité aromatique, mélange enivrant de violette, cassis, mûre, framboise, réglisse et poivre.

La négrette a sans doute été abandonnée ailleurs à cause de son caractère particulièrement capricieux. Il a fallu l’entêtement et l’opiniâtreté des vignerons du Frontonnais pour faire valoir les qualités de ce raisin qui s’exprime avec aisance dans leur terroir.

Cépage principal de l’appellation Fronton, la négrette représente 50 % minimum de l’encépagement. Elle donne naissance à des vins fruités et élégants aux parfums de violette, de cassis, de mûre, de framboise et de réglisse avec des notes poivrées. Le reste de l’assemblage se compose le plus souvent de syrah et de cabernet.

Au fil des siècles, ce raisin noir, d’où son nom de négrette, est devenu l’exclusivité mondiale de l’appellation Fronton.

liens:

http://www.vins-de-fronton.com/la-negrette-une-exclusivite-mondiale/la-negrette-l-exclusivite-mondiale.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9grette