le site:

 

 

 

 

 

 



 

 


Confrérie Lous Tasto Fabos du Lauragais

Mise à jour Samedi 25 FEVRIER

19iéme CHAPITRE

SAMEDI 8 AVRIL 2017

 

LA CONFRERIE

Quelques mots sur notre confrérie

La confrérie Lous Tasto fabos

du Lauragais est née le 10 avril 1999 à Caraman. Elle a eu comme marraine l'emblématique Confrérie Souveraine et Jubilatoire de la carotte de Blagnac.

Elle est administrée par un conseil composé de la façon suivante :

  • Grand Maître /  juliette vincent
  • Grand- Chancelier
  • Grand-Tabellion
  • Grand-Argentier 


31460 CAMARAN

Tel: 05.61.83.19.16
Email: sc.julia@wanadoo.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

IMAGINEZ UN JOLI VILLAGE...

CARAMAN...
AU CŒUR DU LAURAGAIS

VILLAGE QUI TOUS LES ANS, LE 1er  SAMEDI D'AVRIL REND HOMMAGE A CETTE FORMIDABLE LÉGUMINEUSE QU'EST LA FÈVE HOMMAGE RENDU PAR :

La Confrérie Lous Tasto Favos du Lauragais

 AU COURS D'UN CHAPITRE RICHE EN AMITIÉ ET EN CONVIVIALITÉ.

 QUI N'A PAS, UNE FOIS DANS SA VIE, APPRÉCIÉ L'ACCUEIL DE NOTRE CONFRÉRIE.

UN PEU DE CUISINE

Une recette extraite du livre
« LA FÈVE DANS TOUS SES ÉTATS»
Edité par notre confrérie

LA RECETTE DE TANTE YVONNE

Pour 4 personnes, prendre 500g de fèves épluchées demi-dures commençant à jaunir.

Les mettre dans un faitout avec 41 d'eau froide. Attendre que l'écume monte pour la sortir.

Saler, ajouter 1 bouquet garni ( 1 oignon, 1 poireau, céleri, une branche de basilic, 4 gousses d'ail ), 1 morceau de confit de cochon ( oreille ou jarret) et laisser cuire environ 45 mn. Passer avec une passoire à gros trous, ajouter du gros vermicelle et laisser cuire 15 mn.

Servir avec une louche qui doit rester plantée droite dans la soupe. 

Variétés de fèves


On ne connaît pas le type sauvage de cette espèce, originaire d’Asie (mer Caspienne), ce qui prouve l’ancienneté de la culture de la plante. Il existe plusieurs variétés, que l’on différencie par la grosseur, la couleur et la qualité des graines. La fève (genre Vicia) regroupe de nombreuses espèces souvent grimpantes:

  • la fève maraîchère ou grosse fève (Vicia faba L. var. faba),
  • la fève fourragère ou féverolle (Vicia faba L. var. minuta (hort. ex Alef.) Mansf.).
  • la fève à cheval ou féverolle à grain moyen (Vicia faba L. var. equina Pers).
  • La petite fève présente des gousses qui ne contiennent que trois graines, très bonnes pour la consommation
  • La fève de Nice produit de très grosses graines
  • La fève d’Aguadulce, très cultivée dans les jardins, présente des gousses d’une trentaine de centimètres
  • La fève de Séville a des gousses assez larges (3 cm) et longues de 15 cm ; elle est très hâtive et a un bon rendement
  • autres cultivars: Tezierémeraude, Trois fois blanches, Red Epicure, Primabel

Selon l'index KERGUELEN on trouve deux noms valides et reconnus :

  • La fève (Vicia faba L. var. equina[1807, Syn. Pl., 2 : 308] C (Fève)).
  • La fèverolle ou fèverole (Vicia faba var minor G Beck [1892, Fl. Nieder-Österr. : 873] ; G. Beck in Reichenb. fil. [1903, Icon. Fl. Germ., 22 : 175] C (Fèverole)

Espèces apparentées ou à nom voisin:

  • Autres légumineuses: autres Vicia (Vesces), Pois, Gesces (Lathyrus)
  • La fève jacquier (Jack bean en anglais) Canavalia ensiformis, dont fut identifiée et extraite l'hémaglutinine

D'Aprés: http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A8ve Wikipédia

 

 

 

 

 



HISTOIRE

  •  
  • Dégustation

  •  

 

On consomme la fève fraîche ou sèche, crue ou cuite. Il faut compter environ 400 g de fèves par convive.

La fève fraîche peut être consommée crue, mais il faut dans ce cas retirer sa peau épaisse. On dit alors qu’on la mange à la mode corse, ou provençale. La févette, qui est une petite fève, se consomme tout particulièrement de cette manière. On mange les fèves vertes à la "croque-au-sel", c'est-à-dire crues, accompagnées de sel et parfois de beurre. Mûres, on les cuit rapidement à l’eau bouillante, après avoir enlevé la pellicule blanche qui les recouvre, puis on les refroidies à l’eau glacée.

Il faut laisser tremper les fèves sèches dans l’eau pendant douze heures avant de les faire cuire. Pour choisir des fèves sèches, il faut veiller à ce qu’elles soient de couleur grise uniforme, et non pas brillantes, car cela pourrait signifier que ce sont de vieilles fèves qui ont été passées à la glycérine. Elles doivent être de taille moyenne, dures et non ridées.

Classiquement, on prépare la fève en purée. Elle est également délicieuse dans les soupes et les plats mijotés, entière ou en purée. En Espagne, on l’utilise pour préparer le "fabada", qui est une sorte de cassoulet. Elle était d’ailleurs utilisée, avant le haricot, pour la préparation du cassoulet en France.

  • Histoire

  •  

 

La fève désigne à la fois le nom d’une plante, que l’on cultive pour ses graines, et le nom de ses graines, qui se consomment fraîches ou sèches. Il semble qu’elle soit cultivée depuis le néolithique, qui est la période préhistorique au cours de laquelle s’est développée l’agriculture. Aliment originaire du Moyen-Orient, la culture de la fève s’est ensuite répandue en Europe, en Afrique et en Orient.

La fève était à l’Antiquité et au Moyen Age un légume de base de l’alimentation, comme l’est aujourd’hui la pomme de terre, par exemple. On lui a même attribué des vertus médicinales, contre la gale et les ulcères notamment.

Elle servait de jeton de vote pour désigner le roi du banquet lors des saturnales. La fève de la galette des rois de l’Epiphanie prolonge cette coutume, mais la graine a été remplacée par une figurine.

 

La fève fait partie du groupe botanique des vesces, plantes de la famille des légumineuses. Son nom scientifique est Vicia Faba.

C'est une plante herbacée robuste, qui peut atteindre 1 mètre de hauteur. Le fruit contient des graines, qui sont de forme ovale et aplatie, et qui ont une peau épaisse. C’est une plante annuelle à fleurs blanches, dont les gousses, qui contiennent les graines, sont vertes, puis deviennent noires avec la maturation.

La fève se développe particulièrement bien avec des températures de 20°C. Elle est produite de mars à juillet et peut être récoltée à trois stades de maturité : les fèves précoces sont récoltées semi-immatures et elles peuvent être consommées crues. Les fèves consommées fraîches mais cuites sont récoltées au trois quart de leur développement. Enfin, les fèves qui seront séchées sont récoltées plus tardivement.

4,75 Millions de tonnes de fèves sont récoltées chaque années dans le monde, dont environ 20 % de fèves vertes et 80 % de fèves sèches.

Ingrédients
pour Soupe aux Fèves

  • 1 kg de fèves
  • 150 g de lard de poitrine
  • 1 laitue
  • 6 oignons
  • 2 tomates
  • 2 céleris
  • 8 tranches de pain de campagne
  • 40 g de beurre
  • 2 brins de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 6 brins de persil
  • sel, poivre

Accord vin
pour Soupe aux Fèves

- Un Côtes de provence (Rosé, Provence)
- Un Tavel (Rosé, Vallée du Rhône)

Préparation
pour Soupe aux Fèves

Ébouillantez rapidement les tomates. Pelez-les. Épépinez-les et coupez-les en morceaux.

Écossez les fèves. Si elles sont trop grosses, enlevez la peau qui les recouvre.

Émincez les oignons nouveaux.

Coupez le céleri en rondelles.

Coupez les feuilles de laitue en fines lanières.

Détaillez la poitrine de porc en petits lardons. Faites-les ensuite revenir dans une cocotte avec 1 c. à soupe d'huile d'olive. Dès que les lardons sont dorés, ajoutez les oignons émincés, les tomates en morceaux, le céleri, le thym, le laurier et les brins de persil noués d'un fil. Versez de l'eau à mi-hauteur. Portez à ébullition. Ajoutez les fèves et la laitue. Salez et poivrez.

Laissez cuire pendant 40 min sur feu doux.

Pendant ce temps, coupez les tranches de pain en petits cubes. Faites fondre le beurre dans une poêle et mettez-y les croûtons à dorer.

Quand la soupe est cuite, retirez les brins de persil et de thym ainsi que la feuille de laurier. Servez très chaud et présentez les croûtons à part.

Potage aux fèves

Potage aux fèves
if (!confirm('Voulez vous conserver l\'image lors de l\'impression ?')) { document.getElementById('visu-recette').style.display = 'none'; }

Pour 4 Personne(s)

Coût de la recette :
Niveau de difficulté :
Temps de préparation :   60 min
Temps de cuisson :   1h50
Temps de repos :  

  • poule : 1
  • poireau : 1
  • céleri : 1 branche
  • bouquet garni (persil, thym, laurier) : 1
  • oignon : 1
  • clou de girofle : 1
  • carotte : 2
  • navet : 2
  • coriandre : 2 c. à soupe
  • poivre en grains moulu
  • sel
  • fèves : 1.5 kg

- Un Muscat de frontignan (Languedoc-Roussillon)

Pour le bouillon : nettoyez et coupez les légumes grossiérement puis videz la poule.

Dans un grand faitout, mettez la poule, ajoutez de l'eau jusqu'à ce que la poule soit recouverte et portez à ébullition.

A l'aide d'un écumoire, retirez les particules formant une pellicule à la surface.

Ajoutez les légumes, l'oignon piqué du clou de girofle, le bouquet garni, la coriandre, une pincée de sel et une de poivre et laissez cuire 1 heure 30 minutes.

Retirez la poule et les légumes. Passez le bouillon au chinois, laissez-le tiédir.

Ecossez les fèves.

Dans une casserole, portez à ébullition de l'eau salée et jetez-y les fèves pendant 5 minutes. Egouttez les dans une passoire et passez sous l'eau froide pour les refroidir. Otez la peau des fèves en appuyant légèrement du bout des doigts.

Mixez la moitié des fèves avec 1/2 litre de bouillon pour obtenir une purée. Passez cette purée au chinois, versez-la dans une casserole puis faites chauffer sur feu doux. Incorporez les fèves restantes. Laissez encore 2 minutes sur le feu.

Servez aussitôt.