EXPLICATIONS
DE CERTAINS TERMES :

CONFRÉRIE :  

Le titre confrérie découle du nom de la plus ancienne organisation de ce type connue en France : l'Antico Confrarie de Sant-Andiu de la Galinieiro constituée en 1140 à Béziers. A l’époque, religion, autorité et corporatisme étaient étroitement mêlés, ce qui explique l’emploi de ce terme à connotation religieuse, même si une confrérie ne concerne que des laïcs. En fait de nombreux autres noms ont été et sont encore utilisés : Jurade, Commanderie, Collège, etc.


•  Au sens propre, le mot confrérie signifie « RASSEMBLER » des êtres par un lien fraternel.
•  Association de laïcs fondée sur des principes religieux.
•  Ce sont donc des organisations pieuses et charitables. Elles complètent les organisations professionnelles que sont les métiers.
•  Certains métiers peuvent avoir plusieurs confréries et celles-ci peuvent regrouper plusieurs métiers.
•  Quelques confréries étaient destinées aux artisans non membres d'une corporation, aux compagnons, aux valets, aux apprentis. Les compagnons vus, leur mobilité, ont sans doute favorisé le développement de confréries débordant les limites d'une localité ou d'une profession.
•  Les confréries ont un saint patron, des fêtes, des processions au cours desquelles les membres défilent en portant les insignes de leur association, dont souvent de très belles bannières.
ADOUBER  : Élever au rang de …. Reconnaître, consacrer.
ADOUBEMENT : Au Moyen-âge, cérémonie au cours de laquelle un homme était armé Chevalier.
AMBASSADRICE  : Personne chargée d'une mission ou d'une représentation.
CHEVALIER : Premier grade dans un ordre honorifique.
CHEVALERIE : On accédait à la Chevalerie par la cérémonie de l'adoubement. Les Chevaliers entraient au service d'un seigneur qui leur concédait un fief en échange de leur aide militaire.
L’Église dans la seconde moitié du 11ème  siècle imposa des règles religieuses et morales du code chevaleresque :
•  Protection des pauvres, des orphelins et des veuves ;
•  Loyauté, Fidélité et Vaillance.
A la fin du Moyen-âge, la Chevalerie n'était plus qu'un degré de la noblesse.
GRAND MAÎTRE  : Titre donné au titulaire de la charge. Il exerce l'autorité, enseigne les traditions.
CHANCELIER : A la charge du protocole, dans une confrérie.
GRAND ARGENTIER : S'occupe des finances et de la trésorerie
IMPÉTRANT : Personne qui obtient un titre, une décoration, un diplôme.
INTRONISER : Confirmer l'impétrant, dans la confrérie

le Grand Echanson

Maître du Cellier

  MEMBRE : Personne, groupe faisant partie d'un ensemble, d'une association….

il y a plusieurs sortes de Confréries:

Bachiques ou vineuses

Les confréries bachiques sont des assemblées de professionnels et d’amateurs de vin, ayant pour objet la promotion des vins de la région qu’elles représentent. Les confréries actuelles datent toutes du XXe siècle, la plupart de sa seconde moitié, même si certaines peuvent justifier d'origines très anciennes. Les confréries ont pour coutume de se donner des noms faisant référence à l’ancien temps ou au vieux français : compagnons, chevaliers, goustiers, tasteurs, etc. et aussi d'employer largement les majuscules.

Les membres

Généralement répartis en plusieurs grades, ils ont principalement trois origines :

  • des vignerons, ou des membres de la profession, en reconnaissance de leurs mérites;
  • des personnalités, à titre honorifique;
  • des particuliers qui, moyennant finances et un minimum de connaissance du vin sont intronisés au cours de chapitres spécifiques

Gastronomique